Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Khadidja’

En contemplant la vie privée du prophète ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)), on s’aperçoit avec une grande admiration qu’il a atteint un niveau de succès familial inégal et inédit ; et on s’interroge par la même occasion et avec une grande inspiration comment une personne, issue d’un milieu montagneux, désertique et aride, marqué par l’ignorance et l’anarchie, a pu avoir et éprouvé de tels sentiments.

En fait, le prophète ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) était source inépuisable d’amour, de tendresse, de douceur et de sentiments affectifs et passionnels. Il ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) représentait pour sa famille l’amoureux entreprenant ; il s’amusait avec ses femmes,  il cherchait à les divertir et les réjouir, il les comblait de sentiments chaleureux et affectueux ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)).

Rien qu’à titre d’exemple, il ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) ne s’isolait jamais de ses femmes en période des menstrues, le moment où elles ont plus besoin d’une attention particulière et d’un signe d’amour et de bonheur : 
En effet, il a ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) vu son épouse ‘A’ïcha en train de boire, et pour lui envoyer un signe d’amour et de tendresse, il lui a demandé de lui servir dans le même ustensile et il chercha intentionnellement à placer sa bouche, pour boire, juste au même emplacement sur le bord du verre…

Le prophète ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) était aussi l’époux fidèle. Il n’a jamais oublié sa première épouse décédée Khadîdja : il ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) parlait d’elle avec gratitude, vantait et lui reconnaissait ses bienfaits, traitait respectueusement ses proches et détestait furieusement la moindre méprise ou humiliation à leur égard. 
En effet, le prophète ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) s’était mis en colère contre sa jeune épouse ‘A’ïcha qui, par jalousie, avait dit que Dieu lui avait substitué une épouse jeune à une épouse âgée (vieille).

Par ailleurs, et malgré ces grandes responsabilités et diverses attributions en tant que chef d’Etat, en tant que commandants des armées, et en tant que guide spirituel et moral, le prophète ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) venait toujours en aide à ses épouses au foyer et veillait à valoriser la place de la femme et l’importance capitale que lui donne l’islam.

Al Aswad demanda à ‘A’ïicha ce que faisait le prophète ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) au foyer. ‘A’ïcha lui répondit qu’il était ((que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)) au service de sa famille, et lorsqu’il était temps pour faire la prière, il partait à la mosquée.

————————

Translated by dar altarjama

http://www.rasoulallah.net

Publicités

Read Full Post »

Muhammad Ibn Içhâq a dit : « Khadîdja Bint Khouwaïlid était une commerçante, noble et riche, qui employait des hommes, pour s’occuper de son commerce.

Lorsqu’on l’informa de la sincérité des paroles du Messager d’Allah (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui), de son intégrité et de ses belles vertus, elle lui envoya quelqu’un afin de lui proposer de travailler pour elle, pour mener une des ses caravanes en Syrie. En contrepartie, elle lui proposa de lui donner plus qu’elle ne donnait aux autres gérants. Elle envoya avec lui, l’un des ses serviteurs du nom de Maïssara.

Ils partirent donc vers la Syrie. Le Messager d’Allah (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) s’arrêta pour se reposer à l’ombre d’un arbre, près d’un monastère habité par des moines. Dès qu’un des moines le vit assis, sous cet arbre, il appela Maïssara et lui dit : « Qui est cet homme ? ». Maïssara lui répondit : « C’est un homme de Koreïch, un des habitants de l’enceinte sacrée ».

Le moine lui dit : « Aucun homme ne s’est assis sous cet arbre, mis à part un prophète ».

Le Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) vendit donc les marchandises qu’il avait ramenées avec lui, et acheta ce qu’il voulait acheter, puis il revint à la Mecque, accompagné de Maïssara.
On rapporte que Maïssara voyait, en cours de route, deux anges protéger le Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) du soleil, alors qu’il était sur son chameau.

Khadîdja était une femme noble et d’une très grande intelligence, et avait de plus de grandes vertus honorées par Allah.
Lorsque Maïssara l’informa de ce qu’il avait vu et entendu, elle envoya un émissaire auprès du Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) en lui disant, d’après ce que rapportent les historiens : « Ô mon cousin, je suis attirée par toi, par ta parenté, par la place que tu possèdes au sein de ton peuple, ton intégrité, tes grandes vertus et ta sincérité ».  Elle lui proposa alors le mariage.

Elle était l’une des femmes les plus nobles, les plus honorables et les plus riches de Koreïch. Tous les hommes de son peuple la convoitaient et désiraient marier avec elle.

Lorsque le Prophète (Que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) apprit cela, il en informa ses oncles. Ce fut Hamza, l’un de ses oncles, qui partit avec lui, à la maison de Khouwaïlid Ibn Asad, le père de Khadîdja, pour demander la main de cette dernière. Et c’est ainsi que le mariage fut conclu et qu’il (Que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) l’épousa. […] »

El-Bayhaqî a rapporté pour sa part d’après El-Hâkem que le Prophète (Que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) avait vingt cinq ans lorsqu’il épousa Khadîdja, tandis qu’elle avait, pour sa part, trente cinq ans.¹


¹L’article s’appuie sur la Biographie du Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) d’Ibn Kathir.

Read Full Post »

 Il serait très long de vous écrire en détails tous les événements qui ont marqué la vie du Prophète Mohamed, Paix et bénédiction sur lui . Néanmoins nous allons vous présenter dans les lignes suivantes quelques aspects que nous jugeons importants dans sa vie et qui représentent l’essentiel de son récit biographique.

Pour plus de détails nous vous invitons à consulter les livres qui parlent de sa biographie, Paix et bénédiction sur lui, et dont quelques uns ont été traduits en français comme « Ar-Raheeq Al Makhtoum » :

  Notre illustre Prophète, naquit à la Mecque au matin du lundi 12 Rabiâ Al  Awwal, au début de l’année de l’éléphant.

  Il fut allaité dans la tribu  de Bani Saâd par une nourrice faisant partie de cette tribu appelée Halima. Au cours de son séjour qui a duré 4 ou 5 ans, dans la tribu de Bani Saâd s’est produit l’événement de la fente miraculeuse de sa poitrine qui fut effectuée par les Anges alors qu’il jouait avec des garçons de son âge.

  Sa mère Amina Bintou Wahb mourut alors qu’il était âgé, , de 6ans. Son père quant à lui trouva la mort quelques mois avant sa naissance. Il  a perdu donc ses deux parents depuis sa première enfance.

  A 8 ans, il perdit, Paix et bénédiction sur lui, son grand-père Abdel Mouttaleb qui l’avait pris en sa charge après le décès de sa mère.

  A 12 ans, il accompagna, Paix et bénédiction sur lui , son oncle Abou Taleb pour un voyage de commerce en Syrie. Au cours de ce voyage eut lieu la rencontre avec le moine Bouheïra qui le reconnut grâce à ses signes décrits dans le Livre des chrétiens et demanda à son oncle de ne pas l’amener avec lui en Syrie par crainte que les juifs ne le reconnaissent et n’essaient de le tuer.

   A l’âge de 25 ans eut lieu son mariage avec Khadidja qu’Allah soit satisfait d’elle.

  Le commencement de sa mission prophétique eut lieu dans la grotte de Hira alors qu’il avait 40 ans. Dans cette grotte il avait l’habitude de passer son temps à l’adoration et à la réflexion sur les signes de l’univers qui l’entouraient ainsi que sur la puissance créatrice qu’ils cachaient.   

   L’appel à la foi Islamique et les grandes peines qu’il a supportées pour cette cause à la Mecque au début de sa mission prophétique.

  L’embargo dont il fut victime  ainsi que sa fraction tribale (Bani Hachem et Bani Abdel Mouttaleb) dans  le fief d’Abou Taleb son oncle.

 –  La mort de son oncle Abou Taleb.

   La mort de son épouse Khadidja .

  Son départ à Taif (une localité non loin de la Mecque) et sa proscription par ses habitants en  jetant sur lui les pierres pour le chasser.

  L’événement miraculeux du voyage nocturne qu’il a effectué, al Isra wal Miîrage, en compagnie de l’ange Djibril .

  La signature des deux pactes d’allégeance  avec les dignitaires de Médine à Al Aqaba qui furent suivis par son émigration (Hidjra) à   Médine.

   Les conquêtes Islamique, Badr, Ouhd, Al Khandaq.

   La conquête de la Mecque et la conversion en foule des gens en l’Islam.

 –  Le pèlerinage de l’Adieu, Hadjatou Al Wadaâ.

   Et enfin l’événement de son décès,Paix et bénédiction sur lui .

Nous demandons à Allah de nous rassembler avec lui dans le Paradis.

Et Allah  sait mieux.

 islamweb

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :