Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘islam’

  Chère sœur en Islam. Nous nous adressons à ton cœur. Ce cœur qui croit qu’Allah est son Seigneur, que l’Islam est sa religion et que Mouhammed e est le Messager d’Allah.

     Nous nous adressons à ton cœur qui croit que la mort est vérité, que la résurrection est vérité, que le jour des Comptes est vérité, que le Sirat (Pont dressé au dessus de l’Enfer et qui mène vers le Paradis.) est vérité, que le Paradis est vérité, que l’Enfer est vérité,  » qu’Allah est la vérité ; et c’est Lui qui rend la vie aux morts et c’est lui qui est Omnipotent. Et que l’Heure arrivera, pas de doute à son sujet ; et qu’Allah ressuscitera ceux qui sont dans les tombeaux. Nous disons cela car ne tire avantage de l’exhortation que celui qui se rappelle la mort, et qui croit qu’il retournera, un jour, à Son Seigneur qui le jugera sur toutes les œuvres accomplies dans la vie d’ici bas.

       Nous sommes un groupe de prédicateurs qui ont porté sur leurs dos un lourd fardeau.

     Nous essayons de te faire parvenir notre voix, même si nous avons longuement tenté de le faire mais en vain. sœur en Islam, nous t’avons demandé souvent de nous aider à porter ce lourd fardeau mais sans succès. Nous t’avons souvent et longuement sollicité jusqu’à ce que certains parmi nous aient désespéré de ta repentance. Cependant, la plupart de nous ont dit : Non, c’est la femme algérienne, noble d’origine, qui n’a besoin que d’être rappelée et exhortée pour qu’elle puisse de nouveau renaître, telle une belle plante qui a besoin d’être arrosée pour qu’elle  » donne à tout instant ses fruits, par la grâce de Son Seigneur.  » [Ibrahim.25]

       sœur en Islam. Saches que ta sortie de ton foyer exhibant une partie de ton corps qu’Allah t’a contrainte de cacher, est l’une des plus grandes manifestations d’injustice envers Allah et Ses serviteurs. Et là il faut que tu te rappelles qu’Allah a dit :  » Et Allah ne guide pas les gens injustes.  » [Al-Baqarah.258] : Il ne les guide pas vers leur bien-être sur ce monde et sur l’au-delà ; car  » Allah n’aime pas les injustes.  » [Al-Imran.57]

     sœur en Islam. Ecoutes le Seigneur de la puissance, qui t’a accordé beaucoup de faveurs, quand Il dit : « O enfants d’Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. Mais le vêtement de la piété (taqwa) est bien meilleur.  » [Al-Araf.26] Vêtement de la piété . . Ce vêtement que mettent le croyant et la croyante, pour qu’ils adorent Allah. Ce vêtement qui protège en la femme sa dignité, sa chasteté et sa pudeur, qui sont les vraies valeurs de la beauté féminine.

      sœur sais-tu que l’Islam n’est pas la seule religion à avoir instituée le port du Hidjab ? Sais tu que toutes les lois célestes s’entendent sur le fait que le port du Hidjab soit une prescription divine, donc une obligation ? Il a été rapporté dans les Livres de ceux qui nous ont précédés, la Thora et l’Evangile, que c’est une obligation d’Allah à Ses serviteurs; et les paragraphes qui le stipulent ont, jusqu’à ce jour, survécus, par la grâce d’Allah, aux falsifications que ces Livres ont subies. Nous pouvons lire dans la Thora :  » Dieu punira les filles d’Israël parce qu’elles se parent et se vantent par leurs bijoux de chevilles, en leur ôtant la parure de leurs bijoux de chevilles, leurs nattes, leurs anneaux, leurs bracelets, leurs voiles et leurs bandeaux. » Gloire à Allah! Veux tu prêter attention à ces mots; qui signifient que celles qui se parent sont punies en les incitant à se parer davantage !! Ce faisant, l’acte de se parer n’est donc qu’un châtiment à l’encontre de celles qui violent les interdits d’Allah à cause de leur désobéissance. En effet, Allah a puni nos parents, Adam et Eve, lorsqu’ils lui ont désobéi, en leur dévoilant leurs nudités.  » Puis lorsqu’ils eurent goûté de l’arbre, leurs nudités leurs devinrent visibles; et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. « [Al-Araf.22] Et ceci t’amène à percevoir que le Hidjab est une grâce et non pas une sanction, comme s’acharnent à le présenter les prétendants de la liberté ; et qu’il est un honneur avant qu’il ne soit une obligation. Alors, ma sœur, veux tu suivre les filles d’Israël dans ce qui n’est en vérité qu’un pur châtiment ?

      sœur, sache que le Hidjab n’a pas été une vertu dans les religions précédentes uniquement. Même les mécréants arabes d’avant l’Islam (Jahiliyah) considéraient que le port du Hidjab était un signe de noblesse, comme le soulignent leurs poèmes. Dans cette ère, la femme libre restait dans sa demeure comme une maîtresse servie, et ne sortait qu’après avoir caché toutes ses nudités. Dans cette ère, l’exhibition du corps n’était pratiquée que par les femmes esclaves pour lesquelles la prostitution était un acte de coutume, largement admis.

      sœur, sais tu que la guerre des Libertins (Foudjar) qui a opposé Coraïch à Hawazin avait pour cause le harcèlement d’une femme par des jeunes de Kinana qui voulaient lui ôter son voile ? Elle demanda alors secours à la famille des Beni

Amer qui n’ont pas tardé à venir à sa rescousse par leurs épées.

      sœur, sais-tu pourquoi alors Allah a blâmé les femmes de cette époque en leur disant :  » Restez dans vos foyers et ne vous parez pas à la manière de la Jahiliyah. « [Al-Ahzab.33] ? Ce fut parce que ces femmes exhibaient le haut de leurs poitrines et une partie de leurs cheveux ! Oui, c’est ce genre d’exhibition qu’Allah a désapprouvé et qualifié de retour à la Jahiliah. Alors que dire de l’impudence des femmes des temps que nous vivons ?

        sœur, quelle sera ta réponse si Allah Ton Seigneur te demandait ta réaction envers Son verset :  » OProphète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles, elles seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. « [Al-Ahzab.59] ?

N’as-tu point entendu parler du Hadith du Prophète (( qui dit :  » La femme est nudité.  » [Tirmidhi] ? Une phrase pleine de sagesse et dont l’analyse révèle un degré éminent de clairvoyance : Si chaque musulman attache une grande importance à cacher les parties intimes de son corps, il faut qu’il en fasse de même quant à sa femme, ses sœurs, et ses filles.

     Apprends bien ces arguments pour que tu puisses répondre aux partisans de l’exhibition de la femme et aux propagandistes de sa débauche qui se sont faits serment de semer la turpitude dans les rangs des croyants, et qui n’hésitent pas d’user de tous leurs moyens médiatiques, pour accomplir leur sale besogne. Malheureusement, nous, nous n’avons que ces quelques mots tirés de la révélation d’Allah, et Allah suffit pour guider ton cœur vers Son droit chemin.

     sœur en Islam, tu sais que ceux-ci veulent te tromper pour qu’ils puissent jouir de toi comme les occidentaux jouissent de femmes. Ce ne sont, en vérité, que des loups qui guettent ton inadvertance pour qu’ils déchirent ta dignité avec leurs sales griffes.

       sœur, il ne se passe aucun jour sans que ceux qui aiment te voir dans le bon chemin n’éprouvent regret et lamentation, face aux plans des ennemis d’Allah et devant l’indifférence de la plupart des musulmans.

sœur, ton cœur ne bat-il pas pour ta foi ? Ne pleures tu pas sur cette foi qui est devenue quotidiennement la cible de tous les opportunistes ? Ne sais tu pas que ton exhibition est un coup de poignard dans le dos de tes frères et soeurs ? Ne

    sais tu pas que ton port du Hidjab peut soutenir l’Islam mieux que des milliers de prêches. Oh que si, car le port du Hidjab par une seule femme induit dans les cœurs des croyants fermeté et ténacité devant les obstacles qu’ils rencontrent ; et submerge les ennemis d’Allah d’exaspération et d’indignation qui les font battre en retraite, abjects et vaincus.

     sœur rappelles toi ces scènes épouvantables et ces moments difficiles que tu encourras lorsque tu quitteras cette vie vers une tombe obscure.

Le Prophète e nous a parlé de ces scènes et de ces moments pour lesquels les cheveux des enfants grisonnent. Il nous a parlé de châtiments effrayants pour des gens qui ont désobéi à Allah en commettant des péchés moins graves que ton exhibition. Alors que dire du châtiment de celle qui se pare ?

     Rappelles toi de la parole du Prophète e :  » Il y a deux genres d’hommes de ma nation que je n’ai pas vu : des hommes aux fouets ressemblant à des queues de vaches, qu’ils utilisent pour battre les gens ; et des femmes habillées mais déshabillées, penchées et penchantes, leurs coupes ressemblent à des bosses de chameaux inclinées. Certes, elles n’entreront pas au Paradis et ne trouveront guère son odeur, même si son odeur peut être perçue à une très grande distance. Maudissez les car elles sont maudites. « [Mouslim, IbnHibban]

    sœur, l’heure est venue pour te dire au revoir. Nous te rappelons enfin que toute journée que tu passes en te parant, t’éloigne d’Allah, Ton Seigneur, et te rapproche du Diable, ton ennemi. Tous les jours que tu passes ainsi, tu reçois la malédiction d’Allah, des Anges et de tous les hommes, jusqu’à ce que tu reviennes au droit chemin, le chemin d’Allah. Tous les jours tu te rapproches de ta tombe, et l’Ange de la mort s’apprête à prendre ton âme.

    Rappelles toi que par-dessus les sept cieux, Un Seigneur Tout Puissant te voit, et auquel tu retourneras dans un jour qui va sans doute venir.

 » Pour chaque communauté il y a un terme. Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure et ils ne peuvent le hâter non plus.

    enfants d’Adam ! Si des Messagers choisis parmi vous viennent vous exposer Mes Signes, alors ceux qui acquièrent la piété et se réforment n’auront aucune crainte et ne seront point affligés.

Et ceux qui traitent de mensonges Nos signes et s’en écartent avec orgueil sont les gens du Feu et ils y demeureront éternellement. « [Al-Araf.34-36]

Redigé en arabe par abdelhalim toumiete


Publicités

Read Full Post »

‘Omar ibn al-Khattab a rapporté que le messager de Dieu (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui)  a dit :

« Toutes les actions ne valent que par leur intention et chaque personne sera rétribuée selon ses intentions.  Ainsi, celui qui émigre pour Dieu et pour Son messager, son émigration sera pour Dieu et pour Son messager.  Mais celui qui émigre pour acquérir des biens de ce monde ou pour épouser une femme, son émigration aura été entreprise pour ces raisons uniquement. »  (Sahih al-Boukhari, Sahih Mouslim)

Mise en contexte

Ce hadith fait partie des paroles les plus importantes prononcées par le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), car il établit l’un des plus importants principes de l’islam relativement à l’acceptation, par Dieu, de nos actes d’adoration, et, de façon plus générale, de toutes nos activités courantes, au jour le jour.  Selon ce principe, pour que toute action soit acceptée et rétribuée par Dieu, elle ne doit être faite qu’avec l’intention de Lui plaire ou de Lui obéir.  Ce principe est souvent appelé « sincérité envers Dieu », mais il signifie plus exactement la « pureté d’intention ».

À une des étapes de la mission du Prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), Dieu a ordonné aux musulmans d’émigrer de la Mecque à Médine, qui était alors le nouvel État islamique.  Dans ce hadith sur l’émigration, le Prophète a donné l’exemple de deux types de personnes :

·        Le premier exemple est celui de la personne qui émigre à Médine uniquement pour Dieu, cherchant à Lui plaire et à respecter Son commandement.  Le Prophète affirme que l’action de cette personne sera acceptée et généreusement rétribuée par Dieu.

·        Le deuxième exemple est celui de la personne qui, en apparence, obéit au commandement de Dieu, bien que son intention ne soit pas de Lui plaire ni de respecter Son commandement.  Cette personne, même si elle obtient ce pour quoi elle a réellement émigré, ne sera point rétribuée par Dieu, car son action ne peut être acceptée comme acte d’adoration.

En islam, la vie d’une personne est divisée en deux dimensions : la dimension religieuse et la dimension mondaine.  Bien que les deux soient clairement séparées au niveau de la jurisprudence religieuse, elles sont en fait inséparables, car l’islam est une religion qui légifère au niveau des affaires de société, des affaires familiales et politiques, de même qu’au niveau des croyances et de l’adoration de Dieu.  Ainsi, bien que ces paroles du Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) semblent s’appliquer à la dimension religieuse de la vie d’une personne, elles s’appliquent en fait aux deux dimensions.

Pureté d’intention dans le domaine religieux

Tel que mentionné plus haut, ce hadith établit le premier principe pour que nos actions soient acceptées par Dieu, soit qu’elles ne doivent être faites qu’avec l’intention de Lui plaire.  Quant à ces actions qui ont été rendues obligatoires en tant qu’actes d’adoration, elles ne doivent également être faites que pour Dieu, car c’est Lui qui les a ordonnées et c’est à Lui qu’elles plaisent.  Parmi ces actions, on retrouve la prière, le jeûne, la zakat, l’Oumrah (petit pèlerinage) et le Hajj (grand pèlerinage), de même que de nombreuses autres actions ordonnées par Dieu.  Même si ces actions sont extérieurement observables, comme dans ce hadith, il demeure primordial, pour qu’elles soient acceptées, qu’elles soient accomplies avec la bonne intention.

Si une personne accomplit un acte d’adoration pour d’autres divinités que Dieu ou pour des divinités qu’elle considère comme Ses associés, son acte ne sera jamais accepté.  De plus, la personne qui commet une telle hérésie commet en réalité le plus grand péché qui soit, c’est-à-dire le polythéisme.  L’islam est une religion qui prône le pur monothéisme et qui l’applique à chaque instant et dans toutes situations.  Ce monothéisme implique non seulement qu’il n’existe qu’un seul Dieu et Créateur, mais aussi qu’il Lui revient de droit que tous les actes d’adoration ne soient accomplis que pour la recherche de Sa satisfaction et celle de nulle autre divinité.  Ce concept, Dieu a ordonné à tous Ses prophètes de le prêcher.  Dans le Coran, Il dit :

 « Il ne leur a cependant été commandé que d’adorer Dieu en Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir [assidûment] leurs prières et d’acquitter la zakat.  C’est cela, la vraie religion. » (Coran 98:5)

Ainsi, même si une personne semble, extérieurement, accomplir un acte de dévotion et d’adoration envers Dieu, si, au fond d’elle-même, elle associe à cet acte d’autres divinités (que ce soient des anges, des prophètes ou des « saints »), alors cet acte ne sera pas accepté par Dieu et la personne se sera rendue coupable du plus grand péché qui soit, c’est-à-dire le polythéisme.

      Un autre aspect de cette pureté d’intention est qu’une personne ne devrait jamais chercher à obtenir quelque gain que ce soit pour ses actes d’adoration, même s’il s’agit d’un gain licite.  Dans le hadith mentionné plus haut, la personne qui émigre pour acquérir un bien ou pour épouser une femme s’acquitte de son obligation religieuse de n’émigrer pour aucune autre divinité que Dieu, et elle n’émigre pas avec l’intention de commettre un mal.  Son intention est considérée comme une chose permise en islam.  Pourtant, son acte n’est pas accepté par Dieu comme acte d’adoration et il se peut que la personne ne trouve pas ce qu’elle recherchait par cette émigration.  Ainsi, si une personne accomplit un acte d’adoration à la recherche d’une chose de la vie d’ici-bas, la rétribution pour cet acte en sera diminuée.

Si une personne souhaite adorer Dieu d’une façon qui n’est pas prescrite par l’islam, cela est considéré comme un péché.  L’islam est une religion qui encourage l’humilité et le désintéressement tout en désapprouvant ceux qui cherchent à être loués par les autres et à être mis sur un piédestal en ce monde.  Si, en accomplissant des actes d’adoration, une personne cherche l’admiration des autres, non seulement ses actes seront-ils rejetés par Dieu, mais elle risque fort de goûter au châtiment dans l’au-delà.  Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) nous a informés des premières personnes qui seront condamnées au feu de l’Enfer, dans l’au-delà, et parmi elles se trouve :

« Une personne qui a acquis un savoir [religieux] et qui l’a enseigné [aux autres], et qui a également récité le Coran.  Elle sera amenée [devant Dieu] et Dieu lui rappellera toutes les faveurs dont Il l’aura comblée et la personne les reconnaîtra.  Puis Dieu lui demandera : « Qu’en as-tu fait? »

La personne répondra : « Je n’ai acquis un savoir [religieux] et je ne l’ai enseigné [aux autres], de même que je n’ai récité le Coran que dans la recherche de Ta satisfaction. »

Dieu dira : « Tu as menti!  Tu n’as acquis un savoir [religieux] que pour que les gens t’appellent « érudit »; et tu n’as récité le Coran que pour que l’on réfère à toi comme à celui qui récite le Coran! »  Puis, Dieu ordonnera qu’on le châtie.  Il sera traîné sur son visage et jeté dans le Feu. » (an-Nassaï)

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :