Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juin 2010

L’obéissance
au Messager d’Allah (1ière partie)

Ledevoir d’obéir au Messager de son vivant

Du vivant duMessager d’Allah,,les Compagnons apprenaient les lois islamiques à partir du Noble Coran que leurtransmettait le Messager d’Allah .

Souvent, les versets coraniques révélés étaient globaux et non détaillés, absolus sans restriction.

Par exemple,l’ordre d’accomplir la prière est général, Moudjmal, et le Coran neprécise pas le nombre d’unités dans la prière, Rakaâtes, ni sesmodalités, ni ses horaires.

De même,l’ordre de donner l’aumône légale [Zakate] est absolu [Moutlaq]sans

restriction précisant le seuil minimum de richesse à partir duquel l’aumône

légale est une obligation. Aussi, le montant de la Zakate et sesconditions ne sont pas mentionnés.

C’estégalement le cas pour de nombreuses autres lois islamiques qui ne peuvent être
appliquées sans prendre connaissance d’une explication précisant leurs conditions, leurs piliers et les choses qui les annulent.

Il était indispensable pour eux de se référer au Messager d’Allah,,pour connaître les lois d’une façon détaillée et claire.

Par ailleurs,de nombreux incidents non traités par le Coran survenaient aux Compagnons. Ilétait indispensable d’expliciter le jugement islamique dans ces situations par
la voie du Messager d’Allah,
, sachant qu’il transmet de lapart de Son Seigneur et qu’il est le meilleur connaisseur des finalités de la législation d’Allah, sa voie et ses objectifs.

Allah, Exaltésoit-Il, a défini dans Son Noble Livre la mission du Messager,,vis-à-vis du Coran à savoir qu’il est chargé de l’expliciter et d’expliquer sesfinalités et ses versets. C’est pourquoi Allah, Exalté soit-Il, dit dans SonLivre :  » Et à toi, Nous avons révélé le Coran, afin que tuexplicites aux gens ce qui a été révélé pour eux et afin qu’ils réfléchissent.  »
[Coran 16/44].

Allah aégalement indiqué que la mission du Prophète,,est de montrer la vérité lorsque les gens divergent : «  Et Nous n’avons fait descendre sur toi le Livre qu’afin que tu leur montres clairement le motif de leur dissension, de même qu’un guide et une miséricorde
pour des gens croyants » [Coran 16/64]

Allah a rendu obligatoire le fait de se conformer au jugement du Prophète,,
devant toute divergence :  » Non !… Par ton Seigneur ! Ils neseront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs
disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle gêne de ce que tu auras décidé, et
qu’ils se soumettront complètement.  » [Coran 4/65].

Il nous
informe aussi que le Coran et la Sagesse furent donnés au Messager afin qu’il
enseigne aux gens leur religion :  » Allah a très certainement
fait une faveur aux croyants lorsqu’Il a envoyé chez eux un messager de parmi
eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et
la Sagesse, bien qu’ils fussent auparavant dans un égarement évident.  » [Coran
3/164]

La majorité
des savants et des exégètes ont affirmé que « la Sagesse » est autre chose que le
Coran, à savoir ce qu’Allah a dévoilé à Son Messager comme secrets de la
religion et jugements de sa législation, chose que les savants désignent par « la
Sunna ».

L’imam
Ach-Chafiï, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « 
Il [Allah] a mentionné « le Livre », il s’agit du Coran. Il a aussi cité « la
Sagesse ». J’ai entendu des savants du Coran parmi ceux que j’agrée dire : la
Sagesse c’est la Sunna du Messager d’Allah et ceci ressemble à ce qu’Allah a dit
et Allah sait mieux. En effet, le Coran fut dâbord mentionné puis la Sagesse et
Allah a mentionné Son bienfait sur ses créatures qui est de leur enseigner le
Livre et la Sagesse, il est possible – et Allah sait mieux- que la Sagesse ici
soit la Sunna du Messager d’Allah car elle va de paire avec le Livre et parce
qu’Allah a rendu obligatoire l’obéissance à Son Messager et a imposé aux gens de
suivre ses ordres. Il n’est donc pas possible de dire que quelque chose est
obligatoire sauf si c’est le Livre d’Allah et la Sunna de Son Messager car comme
nous l’avons évoqué, Allah a fait que la foi en Son Messager aille de paire avec
la foi en Lui
. « 

Il est clair
dans les propos de l’imam Ach-Chafiï, qu’Allah lui fasse miséricorde, qu’il
affirme catégoriquement que la Sagesse c’est la Sunna, car Allah l’a liée au
Livre par une conjonction de coordination « et », ce qui exige une différence
entre Livre et Sagesse. Aussi, cela ne peut être autre chose que la Sunna car
elle est citée comme un bienfait d’Allah qu’Il nous a enseigné et comme Il
n’accorde généreusement comme Bienfait que ce qui est vrai et correct, la
Sagesse doit être obligatoirement suivie tout comme le Coran. Comme Allah ne
nous a ordonné que le fait de Suivre le Coran et le Prophète,

, il en découle que la Sagesse
est constituée des paroles et actes émanant du Prophète en guise de législation.

Ainsi, leMessager d’Allah,,
a donc reçu le Livre et une autre chose avec lui qu’il convient de suivre. Ceci
a été établi explicitement dans la Parole d’Allah, Exalté soit-Il, décrivant son
Messager:
 » Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable,
leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises et leur ôte le
fardeau et les jougs qui étaient sur eux.  » [Coran 7/157].
La description
ici a une dimension générale englobant tout ce que le Prophète,
,
rend licite ou interdit, que cela provienne du Coran ou d’une inspiration
qu’Allah lui accorde.

Abou Dawoud a
rapporté selon Al-Miqdam Ibn Maâdi Karib que le Messager d’Allah,
,a dit :  » J’ai reçu le Livre et son équivalent avec lui. « 

Ceci est
prouvé par le fait qu’Allah a rendu obligatoire pour les musulmans les ordres et
les interdictions du Prophète :  » Prenez ce que le Messager
vous donne ; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en… » [Coran 59/7].

Allah a liél’obéissance au Messager d’Allah,,à Son obéissance et ce dans de nombreux versets :  » Etobéissez à Allah et au Messager afin qu’il vous soit fait miséricorde !  » [Coran3/132].

Allah nous a
incité à nous conformer à l’ordre du Messager d’Allah,,quand il nous appelle : « Ô vous qui êtes croyants !Répondez à Allah et au Messager lorsqu’il vous appelle à ce qui vous donne lavie.  » [Coran 8/24].

Allah a également considéré l’obéissance au Messager d’Allah, , comme une
obéissance à Lui et le fait de le suivre une manifestation de l’Amour pour Allah
: « Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah » [Coran 4/80]

et  » Dis : ’Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah
vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés’.  » [Coran 3/31]

Publicités

Read Full Post »

Les
principales particularités de la biographie prophétique


L’étude de la biographie du Prophète (
)
a une très grande importance dans la marche de la vie humaine. Si les grandes
personnalités et les dirigeants écrivent leurs Mémoires et leurs autobiographies
afin que les gens trouvent dans leurs parcours des bons exemples à suivre et des
profits, s’il en est ainsi, la biographie du Prophète Muhammad (Salla Alaihi wa
Sallam) est la plus digne d’être étudiée. Ces principales

particularités par comparaison aux
biographies

des grandes personnalités qui ont marqués l’histoire humaine
se trouvent dans les points suivants :


1-
La
vérification et
l’authentification


2- Sa
compilation très tôtdu
vivant du
Prophète ()




3- La
parfaiteconnaissance
de la vie du
Prophètedans
ses
moindres détails.

Premièrement :
L’authenticité basée sur les narrations par le biais de chaînes de rapporteurs
continues constituées de personnes honnêtes et dignes de confiance qui ont
partagé avec le Messager ()
des moments de sa vie, puis les disciples des Compagnons (Tabi’oun) qui ont vécu
avec ces derniers, ont entendu d’eux et ont rapporté d’eux. Le Compagnons ont
vécu avec le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallm) et ont participé au
façonnage de sa biographie; ensuite, beaucoup parmi eux ont vu leur vie se
poursuivre pendant de longues périodes après le décès du Prophète ();
ils vécurent avec leurs disciples pendant une longue période. Dès lors que nous
savons que parmi les Compagnons il y en a qui ont vécu jusqu’à l’an cent de
l’hégire et même un peu au-delà, comme Abou Toufail Âmir ibn Watsilah qui
est décédé en l’an 101 H, Mahmoud ibn Rabî’ en l’an 99 H, Abdullah ibn Bisr Al
Mazaty en l’an 96 H, Anas ibn Malik en l’an 93 H, -qu’Allah soit satisfait d’eux
; que nous savons également que la compilation de la Sounna commença
officiellement sous le règne de Oumar ibn Abdul Aziz –qu’Allah lui accorde la
miséricorde- et que ce dernier est décédé en l’an 101 H; si donc nous savons
tout cela, il devient certain pour nous que la continuité de l’apprentissage de
la Sounna et de la biographie prophétique ne s’est jamais rompue; et qu’il n’y a
pas eu une période de passage à vide entre la compilation de la Sounna et
l’apprentissage de la science auprès du Messager (),
puis son apprentissage après sa mort auprès de ses Compagnons et des disciples
de ses Compagnons.

Deuxièmement :
La compilation de la biographie prophétique a eu lieu de bonne heure: sa
compilation commença en même temps que celle de la Sounna, très tôt du vivant du
Messager (
)
et cela par le biais de l’écriture des hadiths ayant trait aux événements qui
eurent lieu à son époque comme par exemple le début de sa mission prophétique,
le début de la révélation, ce qu’il a enduré à la Mecque avant son émigration
vers Médine et avant cela, l’émigration de certains de ses Compagnons vers
l’Abyssinie, ses épouses, ses expéditions militaires et ses voyages, et bien
d’autres choses qui ont un rapport avec sa personne et son comportement durant
toute sa vie. Toutes ces choses sont enregistrées dans les livres de la Sounna.

Quant à la
compilation complète de la biographie prophétique, elle commença à l’époque de
Mouawiya ibn Abi Soufyan –Qu’Allah soit satisfait de lui- lorsque Abdullah ibn
Abbas –Qu’Allah soit satisfait de lui- -décédé en l’an 68 H- enseignait à ses
élèves la généalogie du Prophète ()
et ses expéditions militaires tandis que ses élèves écrivaient cela. Abdullah
ibn Amr ibn Al Âce –Qu’Allah soit satisfait de lui- –décédé en l’an 63 H-
fit la même chose, de même que Al Bara ibn Âzib –Qu’Allah soit satisfait
de lui- -décédé en l’an 74 H- il enseignait à ses élèves les expéditions
militaires du Messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui).

A l’époque des
Tabi’oun –ceux qui ont vécu avec les Compagnons et ont appris auprès de ces
derniers-, on commença à écrire des livres sur la biographie prophétique; le
livre de Ourwa ibn Azzoubeir ibn Al Awam –décédé en l’an 93 H- fut écrit. Ourwa
est le fils de l’illustre Compagnon Azzoubeir ibn Al Awam –Qu’Allah soit
satisfait de lui-. Il écrivit un livre sur les expéditions militaires du
Messager d’Allah ().

Les principaux
livres écrits par les disciples des Compagnons sont: le livre de Abâne ibn
Uthman ibn Affâne –décédé en l’an 105 H- c’est le fils du calife du Messager
d’Allah ().
Il acheva son livre sur la biographie prophétique et les expéditions militaires
avant l’an 83 H; ensuite le livre de Wahb ibn Mounabih –décédé en l’an 110 H-,
une partie de son livre Les expéditions militaires (Al Magazy) se trouve dans la
ville de Heidelberg en Allemagne. De même que Moussa ibn Ouqbah –décédé en l’an
141 H- et il existe également un exemplaire de son livre (Al Magazy) à la
bibliothèque de Berlin en Allemagne; eux tous ont vécu avec les Compagnons et
ont appris auprès d’eux.

Les deux
livres les plus complets sur la biographie du Prophète ()
sont: Assiyar wal Magazy de Muhammad ibn Ishaq –décédé en l’an 151 H- et
Assiratoun Nabawiya de Ibn Hicham –décédé en l’an 213 H- le premier a donc vécu
avec les Compagnons tandis que le second a appris la science auprès des
disciples des compagnons.

Troisièmement
: L’intégralité et la clarté :

Les détails de
la biographie du Prophète ()
sont établis de manière intégrale et claire dans toutes ses étapes depuis le
mariage entre son père Abdullah et sa mère Amina bint Wahb passant par sa
naissance, puis le début de sa mission avec tout ce qu’il a traversé avant cela,
de la propagation de son message jusqu’à son décès. Ainsi, toute personne qui
veut connaître les détails de la vie du Messager (Salla Allahou Alaihi wa Salam)
peut y parvenir aisément et à partir de nombreux livres de référence dont
l’appartenance à leurs auteurs est vérifiée et les détails historiques
authentifiés de manière scientifique. Le Messager ()
-comme l’a dit l’un des critiques occidentaux- «est le seul qui est né sous la
lumière» les livres de la Sounna et de la biographie prophétique contiennent,
ainsi que le Coran noble, tous les détails de la vie publique et privée du
Prophète ().
De nos jours, nous connaissons avec précision la description de son aspect, de
son caractère et de ses mœurs. Nous connaissons par exemple: la couleur de sa
peau, la forme de son nez et de ses fosses nasales, la forme de sa bouche et de
ses dents, la couleur de ses cheveux, sa taille, sa démarche et sa manière de
s’asseoir, sa manière de parler et de rire, sa nourriture préférée, sa manière
de manger, de boire, voire ses rapports conjugaux, son comportement envers ses
épouses; et mieux que cela, les vestiges et les restes de sa maison et sa tombe
dans laquelle il fut enterré sont présents jusqu’à l’heure actuelle. Il est
possible de s’assurer de tous les caractères qu’on lui attribue par le biais des
outils scientifiques modernes. La biographie du Prophète ()
a bénéficié d’une préservation et d’une sauvegarde telles qu’on n’en a jamais
vues pour une personne auparavant et telles qu’on n’en aura jamais avec
quiconque après lui.

Ces trois
particularités nous donnent une certitude absolue quant à cette biographie et
qu’elle est la biographie du dernier des Prophètes, Muhammad ibn Abdullah (),
et nous donnent la certitude fondée sur une base scientifique et méthodique
qu’il est le Messager envoyé par Allah à l’humanité toute entière.

Read Full Post »

Si nous
comparons le mode de vie de Mohammed,
,
avant sa mission comme prophète et son mode de vie
après le début de sa mission, nous en conclurons qu’il n’est pas raisonnable de
croire que Mohammed était un faux prophète, qui prétendait avoir reçu la
prophétie dans le but dâcquérir des biens matériels, de l’importance, de la
gloire ou du pouvoir.

Avant sa
mission comme prophète, Mohammed,
,
nâvait aucun souci financier. En tant que marchand réputé et prospère, Mohammed
gagnait un salaire satisfaisant et suffisant. Après le début de sa mission comme
prophète, et à cause de cette mission, sa situation matérielle se détériora.
Pour illustrer ce point, voici quelques hadiths sur son mode de vie :

Aïcha, la
femme de Mohammed,
,
a dit: "Ô mon neveu, il nous arrivait de voir passer trois nouvelles lunes
en deux mois sans que nous ayons allumé un feu (pour cuisiner) dans la maison du
Prophète,
".
Son neveu demanda: "Ô ma tante, de quoi vous nourrissiez-vous?" Elle dit:
"Les deux choses noires, les dattes et l’eau, sauf que le Prophète avait des
voisins ansarites qui possédaient des chamelles qu’ils allaitaient et Lui
envoyaient de leur ".

Sahl Ibn
Saâd, un des compagnons de Mohammed, , a dit: "Le Prophète de Dieu nâ pas vu de
pain fait de farine raffinée du moment où Dieu lui a confié la mission de
prophète jusqu’à sa mort".

Aïcha, la
femme de Mohammed,
,
a dit: "Le matelas du Prophète, sur lequel il dormait, était fait de cuir
rembourré avec des fibres de palmier".

Amr Ibn Al
Hareth, un des compagnons de Mohammed,
,
a dit : « Lorsque le Prophète,
,
est mort, il nâ laissé ni argent ni quoi que ce soit dâutre à part sa mule
blanche qu’il montait, ses armes, et une parcelle de terre qu’il laissa en
charité. »

Mohammed,
,
a vécu cette vie difficile jusqu’à sa mort en dépit du fait que la trésorerie
musulmane était à sa disposition, que la plus grande partie de la Péninsule
arabe était musulmane avant sa mort, et que les musulmans étaient victorieux
après dix-huit ans de sa mission.

Est-il
possible que Mohammed,
,
ait pu prétendre être prophète dans le but dâcquérir du prestige, de
l’importance ou du pouvoir? Le désir de jouir du prestige et du pouvoir est
habituellement associé à la bonne chère, aux beaux habits, aux palais
monumentaux, aux gardes pittoresques, et à une autorité incontestable. Est-ce
que l’une ou lâutre de ces choses sâpplique à Mohammed,
?
Voici un aperçu de sa vie qui peut nous aider à répondre à cette question.

Malgré ses
responsabilités en tant que prophète, enseignant, homme d’État et juge,
Mohammed,
,
trayait sa chèvre, raccommodait ses vêtements, réparait ses souliers,
participait aux tâches ménagères, et visitait les pauvres lorsqu’ils étaient
malades. Il aida aussi ses compagnons à creuser une tranchée en retirant le
sable avec eux. Sa vie était un modèle étonnant de simplicité et d’humilité.

Les
disciples de Mohammed,
,
lâimaient, le respectaient, et lui faisaient confiance jusqu’à un degré
étonnant. Pourtant, il continua à mettre lâccent sur l’importance de ne déifier
que Dieu et non lui personnellement. Anas, un des compagnons de Mohammed,
,
a dit qu’ils nâimaient personne autant que le prophète Mohammed et pourtant,
lorsqu’il venait à eux, ils n’osaient pas se levaient pour l’accueillir, parce
qu’il détestait qu’ils se lèvent pour lui comme le font certains peuples pour
leurs nobles.

Bien avant
qu’il n’y eût quelque perspective de succès en vue pour l’islam, et au début
d’une longue et pénible ère de tortures, de souffrances, et de persécutions
subies par Mohammed,
,
et ses disciples, il reçut une offre intéressante. Un envoyé des chefs païens,
Otba, vint à lui et lui dit: "Si tu veux de lârgent, nous amasserons pour toi
assez dârgent pour que tu sois le plus riche d’entre nous. Si c’est le
leadership que tu veux, nous te prendrons comme chef et nous ne prendrons jamais
de décision au sujet de quoi que ce soit sans ton approbation. Si tu veux un
royaume, nous te couronnerons roi… " On demandait à Mohammed,
,
de ne faire qu’une concession en échange de tout cela: c’était de cesser
dâppeler les gens à l’islam et à nâdorer que Dieu sans Lui attribuer dâssociés.
Cette offre ne serait-elle pas apparue tentante à quelqu’un recherchant les
privilèges de ce monde? Mohammed,
,
était-il hésitant lorsqu’on lui fit cette offre? Lâ-t-il refusée par stratégie
de marchandage pour laisser la porte ouverte à une meilleure offre? Voici ce que
fut sa réponse: {Au nom de Dieu, le tout miséricordieux, le très
miséricordieux}, et il récita à Otba les versets du Coran 41:1-38.11 Voici
quelques-uns de ces versets :

« Hâ Mîm.
[C’est] une révélation descendue de la part du Tout Miséricordieux, du Très
Miséricordieux. Un Livre dont les versets sont détaillés et clairement exposés,
un Coran en arabe pour des gens qui savent, annonciateur d’une bonne nouvelle et
avertisseur. Mais la plupart d’entre eux se détournent; c’est qu’ils n’entendent
pas. » (S41/V2à4)

À une
autre occasion, et en réponse aux supplications de son oncle qui lui demandait
dârrêter dâppeler les gens à l’islam, la réponse de Mohammed,
,
fut tout aussi décisive et sincère: {Je jure par le nom de Dieu, Ô mon
oncle! que s’ils mettent le soleil dans ma main droite et la lune dans ma main
gauche pour que jâbandonne cela (appeler les gens à l’islam), je ne cesserai
jamais jusqu’à ce que Dieu fasse triompher l’islam ou que je périsse en le
défendant}.

Non
seulement Mohammed,
,
et ses quelques disciples souffrirent-ils de persécutions pendant treize ans,
mais les mécréants tentèrent de tuer Mohammed,
,
à plusieurs reprises. À une occasion, ils tentèrent de le tuer en jetant
sur sa tête un énorme rocher, si gros qu’il pouvait à peine être soulevé. Une
autre fois, ils essayèrent de le tuer en empoisonnant sa nourriture. Qu’est-ce
qui pouvait bien justifier une telle vie de souffrances et de sacrifices, même
après qu’il fût devenu tout à fait triomphant de ses adversaires? Comment
expliquer l’humilité et la magnanimité qu’il démontra,
,
dans ses moments les plus glorieux, durant lesquels il maintenait que le succès
n’était dû qu’à lâide de Dieu et non pas à son propre génie? Est-ce que ce sont
là les caractéristiques d’un homme égocentrique ou assoiffé de pouvoir

Read Full Post »

 

Louange à Allah et Paix et Salut sur Son Prophète.

La Biographie du Prophète () ne vise pas uniquement à relater des faits historiques ou à décrire des aventures attrayantes ; elle ne doit pas être considérée comme une simple étude historique. Elle sert à montrer au Musulman la vérité de l’Islam dans son ensemble.

Le Prophète Mohammed –– est le Messager du Maître des Mondes pour tout l’univers.

Tout le monde le connaît: le proche, le lointain ainsi que le grand et le petit.

Allah Le Tout Puissant lâ envoyé comme miséricorde pour l’univers.

Allah dit dans le Coran: " Et Nous ne tâvons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers." (S21/ V107)

Il est né en
lân 571. Lânnée de sa naissance est appelée traditionnellement Année de l’éléphant en référence aux évènements qui s’y sont déroulés.

Sa généalogie est: Muhammad fils de Abdullah, fils de Abdul Muttalib, fils de Hâchim, fils de
Abdou Manaf, fils de Qousay, fils de Kilâb, fils de Mourra, fils de Kaab, fils de Louay, fils de Gâlib, fils de Fahr, -et c’est lui qu’on surnomme Quraich et de lui vient le nom de la tribu- fils de Mâlik, fils de An-Nadr, fils de Kinana, fils de Khouzaima, fils de Moudrika, fils de Ilyas, fils de Moudar, fils de Nazar, fils de Maad, fils de Adnan. Sa généalogie remonte à Ismaël, fils d’Abraham Alaihi wa Sallam.

Il est né orphelin: son père est mort quelques mois avant sa naissance. C’est Son grand-père qui lâ élevé puis son oncle Abou Taleb…

Il fut connu, depuis sa jeunesse, par sa franchise et son honnêteté. Il nâ jamais menti et ni trahi. À la Mecque, Il se distinguera des gens de son âge. Il etait fort, judicieux dans ses propos, énergique dans ses expressions, fidèle à ses amis et plus encore à ses promesses. Il évite avec un soin extrême tout ce qui peut faire soupçonner en lui quelque goût pour le vice.

A l’âge de 25 ans Il épousa notre mère Khadidja : La mère des croyants,.

La révélation divine lui est survenue à L’âge de 40 ans. Avant, il se vouait au culte de Dieu selon la religion d’Ibrahim . Il ne s’était jamais associé aux gens dans lâdoration des idoles, car Allah le Très Haut écarta son futur Prophète de tout vice et cela depuis sa naissance. Le Tout Puissant lâvait préservé et lâvait préparé pour être Son Messager.

Alors Il se vouait à l’adoration d’Allah loin des gens en se réfugiant dans la grotte "HIRA". Il détestait les statues et la religion de son peuple (des idolâtres). Allah lâvait préservé et lâvait éduqué de la meilleure éducation.

Quand la révélation divine lui est survenue avec l’ordre de transmettre le message divin peu de gens l’ont cru !

Le premier des hommes à le croire était Abou Bakr as-Siddiq, la première femme était son épouse Khadidja et Ali Ibn Abi Taleb le premier enfant.

Le Prophète est resté pendant 13 ans à La Mecque à appeler les gens à croire en un Dieu Unique et à Lui vouer un culte exclusif.

Il incitait aussi les gens aux bonnes mœurs. Il,disait: "Jâi été envoyé pour parachever les bonnes mœurs" [Al-Hakim, Al-Bayhaqi et Al-Boukhari dans son livre Al-Adaboulmoufrad)

La période mecquoise s’est distinguée par la non-obligation de la majorité des actes comme
le jeûne, le pèlerinage… sauf la prière.

Le Prophète est resté 13 ans à La Mecque puis lâ abandonnée pour Médine où Il est resté 10 ans.

Les gens de la Mecque savaient que le Prophète Mohammed,,disait la vérité et qu’il était vraiment le Messager de Dieu, mais peu de gens avaient accepté de le croire au début de sa mission.

La grande majorité dont fait partie son oncle paternel Abou Taleb est restée fidèle aux croyances de ses ancêtres (l’idolâtrie). Ce dernier continua à le défendre son neveu le Prophète, sans toutefois croire en son message et écrivait des poèmes pour montrer son intransigeance dans sa défense.

Il disait à titre d’exemple : « Par Dieu ils ne pourront te vaincre malgré leur nombre

Jusqu’à ce que je sois enseveli dans la terre

Déclare la vérité sans aucune faiblesse

Et réjouis-toi et soit tranquille

Tu m’as convié à ta religion et je sais que tu veux me conseiller

Tu as été franc et encorehonnête

Tu as présenté une religion et j’ai su

Que c’est l’une des meilleures religions du monde !

N’était-ce la réprimande et la peur de l’injure

Tu m’aurais trouvé clément avec cela d’une façon claire »

Beaucoup de poèmes ont été rédigé par Abou Talib dans l’éloge du Prophète
et
dans sa défense malgré son refus de répondre à son appel. Il a eu peur d’être
blâmé et injurié pour avoir délaissé la religion de ses ancêtres au profit de
celle de son neveu…

Les juifs qui habitaient à Médine savaient aussi que Mohammedétait le dernier des Prophètes et qu’Il bien le Messager d’Allah, Exalté soit-Il.

Malgré cela quelques-uns seulement ont accepté de devenir musulmans. Ils voulaient que le dernier des Prophètes soit israélite et non pas arabe.

Allah le Tout
Puissant dit dans le Coran: " Ceux à qui nous avons donné le Livre le
reconnaissent (le Messager Mohammed) comme ils reconnaissent leurs propres
enfants. Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas." (6/ 20)

Malgré toutes les peines et les épreuves qu'Il a endurées, le Prophète
a transmis son Message de façon complète comme Allah Lui a ordonné. Il a été d’une intégrité et d’une loyauté totale.

A cet égard il a enduré beaucoup de méchancetés alors qu’il luttait pour le triomphe de la vérité et la sublimation de la parole de Dieu.

Son Message
est une lumière et c’est le vrai chemin du Salut pour toute l’humanité.

Les premiers
musulmans avaient bien compris leur mission car ils connaissaient bien la
différence entre l’Islam et l’athéisme. Parmi les exemples concrets de leur
prise de conscience: les propos quâ adressés Jaafar Ibn Abi Taleb – Cousin et
Compagnon du Prophète-au Négus (Empereur d’Ethiopie) quand ce dernier lâ questionné sur la vérité de l’Islam.

Négus a dit: "
Qu’est-ce que c’est cette religion que vous suiviez ? Quelle est cette nouvelle
religion que vous suivez maintenant ? Et dis-moi la vérité. "

Djaafar a dit:
" Quant à notre religion précédente et que nous avons délaissé, c’est la
religion du Satan: nous ne croyions pas en Dieu et nous étions des idolâtres.
Quant à la nouvelle religion à laquelle nous nous sommes convertis: C’est la
religion de Dieu: C’est l’Islam. Il nous a été révélé par un Messager, avec un
Livre Sacré comme le Livre de Jésus fils de Marie, tout conforme à Lui. "

Négus a dit: "
Qu’est-ce qu’il vous dit cet homme ? Qu’est-ce qu’il vous demande comme
obligations ? Qu’est-ce qu’il vous interdit ? "

Djaafar a dit:
" Il nous lit le livre de Dieu, nous incite au bienfait, nous interdit
lâbominable, nous incite au bon voisinage, d’être bon avec nos liens de
parentés, d’être bon avec l’orphelin. Il nous ordonne de nâdorer qu’Allah Seul,
sans Lui associer quoi que ce soit. "

Négus a dit: "
Lis-moi de ce qu’il vous lit. "

Djaafar a alors lit les Sourates: "L’Araignée" et "Les Romains".

Négus a pleuré
abondamment et il a dit à Djaafar: "Lis-nous encore de ces belles paroles".

Djaafar lui a
lis la sourate de "La Caverne" et dâutres sourates.

Alors le Négus
tout en pleurant a dit: "Par Dieu cela ne diffère guère du Message du Christ, le
Vrai". Et il est devenu musulman.

Le Prophète
Mohammedétait
qualifié de très grandes qualités: les qualités de perfection.

Allah dit : "
Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les
difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est
compatissant et miséricordieux envers les croyants." (S9/ V128).

Allah dit
encore : "Et Tu es certes, d’une moralité imminente." (S68/ V4)

Il dit aussi :
" C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Mohammed) as été si
doux envers eux ! Mais si tu étais rude, au cœur rude, ils se seraient enfuis de
ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le Pardon (d’Allah). El Consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui lui font confiance." (S3/ V159)

Le prophète était connu avant l’islam par la franchise et l’honnêteté que ses amis, et même
ses ennemis, lui reconnaissent. Il était également connu par sa loyauté et sa
disponibilité à servir ses proches. En effet, quand il reçu la parole d’Allah,
il en fit part à Khadija qui lui dit : " Allah ne t’éreintera guère car tu
veilles sur tes proches, tu supportes les fardeaux, tu es à la rescousse des
démunis, tu es généreux avec tes hôtes et tu aides à rétablir le bien."

Certes toutes
les qualités de bienfaisance se sont assemblées dans le Prophète
.
Dieu lâ approuvé avec des miracles qui ont montré à tout le monde qu’IL est
vraiment le Messager de Dieu.

Parmi ces miracles: la fente de la lune qui s’est produite quand son peuple lui a demandé
un miracle.

Parmi ces
miracles: le Saint Coran! C’est le plus grand des miracles. C’est le miracle
permanent jusqu’à la fin du monde.

Le Prophète Mohammeds’est
dévoué toute sa vie pour que les gens répondent à lâppel d’Allah. Allah lâ
rappelé à Lui quand la religion a été parachevée.

Allah dit:
"Jâi Parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et
Jâgrée l’Islam comme religion pour vous." (S5)

Il avait alors
63 ans.

Beaucoup de
gens ont écrit sur la vie du Prophète Mohammed
certains
musulmans et dâutres non musulmans.

Parmi les
livres que vous pouvez consulter:

"La vie du
Prophète"
par
" Ibn Hicham",

"Le début et la fin" par Ibn Kathir,

"Zade El Maade
dans la Conduite du Meilleur des Croyants" par Ibn Qayam,

"Les
Biographies" par Ibn Abd El Barre…tous en Arabe.

Il y a aussi
en Français "La vie du Bien-Aimé" par Abou Bakre El Djazairi.

Parmi les
non-musulmans qui ont écrit sur le ProphèteMichael
Hart: il a écrit un livre "Les cents personnes qui ont le plus influencé le
cours de l’histoire".

Beaucoup
ont écrit des poèmes dans l’éloge du Prophète Mohammed
, l’un d’entre eux a dit:

Le degré de
Science sur le Prophète est qu’il est un être humain !

 

Et qu’il est
le meilleur parmi toutes les créatures d’Allah !

Ceci n’est
qu’une vue d’ensemble sur la Vie du Prophète Mohammedet
elle ne peut-être satisfaisante vu son immense droit –-envers nous et vu sa grandeur.

 

Il nous faudrait plusieurs
tomes pour sâcquitter de cette immense tâche

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :