Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mai 2010

Ibn Içhâq a rapporté : « sa naissance (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) a eu lieu l‘année de l’éléphant ».Une année particulière, nous ramenant à l’événement suivant :

Le Très-Haut a dit : « N’as-tu pas vu comment ton seigneur a agi envers les gens de l’Eléphant ? N’a-t-il pas rendu leur ruse complètement vaine, et envoyé sur eux des oiseaux par volées qui leur lançaient des pierres d’argile ? Et il les a rendus semblables à une paille mâchée ». (Sourate 105 : L’éléphant (Al-Fil), Verset : 1 à 5)
 Le chef des Abyssins au Yémen sous le règne du roi Négus d’Abyssinie, Abraha, fit construire à San’a, une église majestueuse sans même de semblable dans le monde, qu’il appela « Qulaïs ». L’intention était vraisemblablement d’attirer vers elle, le pèlerinage des Arabes. Ce qui amena Abraha à venir avec un éléphant pour détruire la Maison Sacrée, la Ka’ba.
Image

 

Concernant le jour de sa naissance (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui), il n’y a aucune divergence sur le fait qu’il soit né un lundi.
Il est né (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) un lundi, d’après ce qu’a rapporté Mouslem dans son Sahîh selon le hadith d’Abî Qatâba qui a dit qu’un bédouin avait interrogé le Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) en ces termes : « Que dis-tu du jeûne du lundi ô Messager d’Allah ? ». Il lui répondu : « C’est là le jour où je suis né et où j’ai reçu la révélation ».
En outre, ‘Abdullah Ibn ‘Omar a rapporté d’après Quraïb d’après Ibn ‘Abbâs que le Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui)  est né un lundi et est mort un lundi ».
 

 

Ainsi, la singularité de cette naissance a été soulignée par certains évènements.   
Ibn Içhâq a dit : « Thawr Ibn Zaïd m’a rapporté d’après Khâled Ibn Ma’dâne, que les compagnons du Messager d’Allah (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) lui on dit : « Parle-nous de toi ». Il a répondu : « Oui, je suis l’invocation de mon père Abraham (Ibrahîm) et la bonne annonce de Jésus (Issa). Lorsque ma mère m’a porté, elle a vu comme une lumière qui sortait d’elle et qui lui a illuminé les palais de Syrie. […]
La nuit de sa naissance (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui), Muhammad Ibn Içhâq a dit : « On nous a rapporté d’après Yahia Ibn ‘Abdullah Ibn ‘Abderrahmane Ibn Sa’d Ibn Zurâra qui a dit : « Des gens dont je ne peux pas mettre en doute la parole m’a rapporté  que Hassân Ibn Thâbet a dit : « J’étais un garçon âgé de sept ou huit ans, et je me souviens très bien, de ce j’avais vu et entendu du juif qui criait dans les rues de Yathrib : « Ô juifs de Yathrib ! ». Lorsque ils se rassemblèrent autour de lui, ils lui dirent : « Qu’as-tu malheur à toi ? ». Il ajouta : « L’étoile d’Ahmed vient de monter, car celui-ci naîtra cette nuit ».

La mention du tremblement du palais de Chosroès, de l’écroulement de plusieurs des ses balcons, de l’extinction des feux, de la vision du grand prêtre et autres signes, le Sahîh de la Biographie du Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui)  d’Al-Albâni précise qu’il y a rien de rapporté à ce sujet.¹

 


¹L’article s’appuie entre autres sur le Sahîh de la Biographie du Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui)  d’Al-Albâni et de celle d’Ibn Kathir. 

Read Full Post »

Il est attesté dans le Sahîh d’El-Boukhâri, d’après Abî Houraïra qui dit :
« Le prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) a dit : « J’ai été envoyé parmi les meilleurs siècles des enfants d’Adam, siècle après siècle, jusqu’à ce que je fus envoyé dans le siècle qui fut le mien ».

 Abraham
(Que le salut soit sur Lui) Ismaël
(Que le salut soit sur Lui) Muhammad
(Que la paix et la bénédiction
de Dieu soient sur Lui)
 ↓
 ↓
 ↓
‘Adnâne
Ma’add
Nisâr
Moudhar
Ilyès
Madraka
Khouzayma
Kinana
Nadr
Malik
Fihr
Ghalib
Louay
Ka’b
Moura
Kilab
Qoçayy
‘Abd Manâf
Hâchim
‘Abd El-Mouttalib
‘Abdallah

 

Il fait partie des enfants d’Ismaël sans conteste, même s’il y a divergence sur le nombre de générations qu’il y avait entre eux.

Aussi, il est attesté dans le Sahîh de Mouslem, d’après Wâthila Ibn El-Asqa’, il est dit : « Le Messager d’Allah (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) a dit : « Allah a élu parmi les enfants d’Ibrahim, Ismaël ; il a élu, parmi les enfants d’Ismaël, les Banou Qinâna, Koreïch ; il a élu, parmi les koreïchites, les Banou Hâchim, et il m’a élu parmi les Banou Hâchim ».

L’imam Ahmed a rapporté pour sa part d’après El-‘Abbâs qui a dit : « Le Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) a été informé de ce que disaient certaines personnes. Il monta alors sur la chaire de la mosquée et dit : « Qui suis-je ? ». Les fidèles répondirent : « Tu es le Messager d’Allah ». Il dit : « Je suis Muhammad Ibn ‘Abdullah Ibn ‘Abd El-Mouttalib. Allah a créé la création et m’a placé dans les meilleures de Ses créatures ; Il a fait d’elles deux groupes, et Il m’a placé dans le meilleur des groupes ; Il a créé aussi les tribus et Il m’a placé dans la meilleure des tribus ; Il a fait d’elles des familles, et Il m’a placé dans la meilleure des familles. Aussi, je suis le meilleur parmi vous, par la famille, et le meilleur parmi vous par la personne ».

Ainsi, nous trouvons dans le Sahîh de Mouslem que le Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) a dit : « Je serai le maître des enfants d’Adam, le Jour de la résurrection, mais sans en tirer fierté » .

Il est attesté dans le Sahîh que le Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) a dit : « Je serai le maître des enfants d’Adam, le Jour de la résurrection, mais sans en tirer fierté ».¹


¹L’article s’appuie entre autres sur le Sahîh de la Biographie du Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) d’Al-Albâni et celle d’Ibn Kathir. Aussi, nous pouvons retrouver l’arbre généaloguqe dans le Sahîh El-Boukhâri. 

Il est attesté dans le Sahîh d’El-Boukhâri, d’après Abî Houraïra qui dit :
« Le prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui) a dit : « J’ai été envoyé parmi les meilleurs siècles des enfants d’Adam, siècle après siècle, jusqu’à ce que je fus envoyé dans le siècle qui fut le mien ».

 

Read Full Post »

Le Très-Haut a dit : « Allah sait où placer Son message » extrait de la Sourate  6 : Les Bestiaux (Al-Anam), Verset : 124.

 

 Abdoullah Ibn Abbâs rapporta qu’Abou Soufiane Ibn Harb l’a informé qu’Héraclius l’avait interpelé en compagnie de ses compagnons Koreïchites alors qu’ils étaient en Syrie en tant que commerçants.

 

 Cela eut lieu au moment  du pacte conclu entre le Messager d’Allah (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui)  et Abou Soufiane et les infidèles de Koreïch. […]. Il appela son interprète et demanda :

–    Qui d’entre vous est le parent le plus proche de cet homme qui prétend être Prophète ?
–    Moi ! dit Abou Soufiane.
–    […]
–    Quelle est la catégorie de sa famille parmi vous ? demanda Héraclius
–    C’est un noble, répondit Abou Soufiane.
–    Est-ce que quelqu’un avait prétendu à la prophétie parmi vous avant lui ?
–    Non !
–    Parmi ses ancêtres y a-t-il eu un roi ?
–    Non !
–    Qui le suit parmi le peuple : les nobles ou les faibles (la basse classe) ?
–    La basse classe.
–    Ceux qui le suivent augmentent-ils en nombre ou diminuent-ils ?
–    Ils augmentent en nombre.
–    Est-ce que quelqu’un apostasie par dédain de cette religion (renie sa foi) après l’avoir embrassée ?
–    Non !
–    Est-ce que vous l’accusiez de mensonge avant qu’il ne prétende à la prophétie ?
–    Non !
–    Est-ce qu’il trahit ?
–    Non ! Cependant, il y a une trêve entre lui et nous […]

Héraclius dit à son interprète : « Dis à Abou Soufiane que je l’ai interrogé sur le rang de la famille du Prophète et il m’a répondu que c’est un noble. C’est le cas de tous les Messagers : ils sont toujours choisis parmi les plus nobles de leurs peuples. […]. (Extrait du Sahîh El-Boukhâri)   

En effet, il est le maître des enfants d’Adam et leur fierté en ce bas monde et dans l’autre ; il est Abou El-Qâcem, Abou Ibrahîm  et  il s’appelle Muhammad, Ahmed, El-Mâhi (l’Effaceur) celui avec qui l’incroyance est effacée, El-‘Aqib, c’est-à-dire celui après lequel il n’y a aucun prophète, El-Hâchir, c’est-à-dire celui dont les gens suivront les pas au jour de la résurrection, El-Mouqaffi, Le prophète de la miséricorde, le prophète du repentir, le prophète des épopées, le dernier des prophètes, et  le serviteur de Dieu (‘Abdullah). (Rapporté par El-Bayhaqî)

 
Ibn ‘Adiyy a rapporté aussi par la voie de Muhammad Ibn Dja’fer Ibn Muhammad Ibn ‘Alî Ibn El-Hoçîne qui a dit : « Je témoigne que mon père m’a rapporté d’après son père, d’après son grand-père, d’après ‘Alî Ibn Abî Tâleb que le Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui)  a dit : « Je suis issu d’un mariage et non d’une fornication, depuis Adam jusqu’à ce que mes parents m’aient mis au monde ; et je n’ai été touché par aucune tare de la djahiliyya (l’époque pré-islamique)».¹


¹L’article s’appuie entre autres sur le Sahîh de la Biographie du Prophète (Que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur Lui)  d’Al-Albâni et de celle d’Ibn Kathir. Aussi, nous pouvons retrouver les cinq prénoms, Muhammad, Ahmed, El-Mâhi, El-‘Aqib, et El-Hâchir dans le Sahîh d’El-Boukhâri; le prophète de la miséricorde, le prophète du repentir et El-Mouqaffi dans le Sahîh de Mouslem et enfin, le dernier des prophètes et le serviteur de Dieu dans le Coran.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :